Exploit sportif européen « PARTAJ » Projeter Animer Réaliser avec TARD ALZEY JOSSELIN

Vendredi 30 août, Philippe Salé, adjoint au maire de Guillac et Stéphane Rouault, Président du comité de jumelage du Pays de Josselin accueillaient les 75 sportifs du relais Tard, Alzey, Josselin. Âgés de 16 à 74 ans et originaires d'Allemagne, de France et de Hongrie, ces marcheurs, coureurs à pied et cyclistes ont traversé 5 pays : la Hongrie, la Slovaquie, la République Tchèque, l'Allemagne et la France avant de fêter leur premier arrêt sur notre territoire, suivi d'un autre à La Croix Helléan avant leur arrivée à Josselin.

Partis de Tard en Hongrie (ville jumelée avec Guillac, Josselin et La Croix Helléan) le 23 août 2013, 50 d'entre eux ont été rejoints par 25 allemands avant leur arrivée à Alzey (ville jumelée avec Josselin). Ils ont terminé tous ensemble leur périple à Josselin (France) le 30 août 2013.

Relier la Hongrie à la Bretagne, ils en avaient parlé, ils l'ont fait !

Les équipes de coureurs à pied, marcheurs et cyclos se sont relayés tout au long de 2 200 km faisant étape dans différentes villes traversées : Kyjov en République Tchèque, Herzogenaurach et Alzey en Allemagne, Faulquemont (57), Arcis sur Aube (10), Orgères en Beauce (28) et Ahuillé (53) en France. Ils y ont présenté leurs pays d'origine, les jumelages qui les réunissaient et le but de leur projet : la citoyenneté européenne et la solidarité intergénérationnelle.

La commune de Guillac était représentée par un équipier cyclo, deux équipières marche et deux équipières course à pied dont Lydia, une jeune lycéenne de 17 ans d'origine hongroise qui a souligné "la convivialité du groupe et le partage de moments forts qui renforcent cette notion d'appartenance à la citoyenneté européenne". Stéphane Rouault a, quant à lui, remercié les organisateurs, les sponsors et surtout Jean-Yves Moisan " qui, grâce à sa ténacité a rendu possible ce parcours de 2 200 km ".

Un bel exploit dans l'histoire des jumelages !

Cet été, les épouvantails et autres personnages s'étaient installés dans le bourg et les villages de Guillac, pour le plaisir des petits et des grands. Ils ont reçu de nombreuses visites durant ces deux mois. Ils ont même été victimes de leur succès puisque 4 d'entre eux, "la famille balai" et "le jardinier" ont disparu début septembre. Dommage !

Cette animation estivale a suscité de nouvelles idées pour l'été prochain. A suivre ...